Les ateliers techniques

Les ateliers sont limités à 100 places maximum :  entrée uniquement avec le badge spécifique atelier.

Les master class sont limités à 100 places maximum :  entrée uniquement avec le badge spécifique master class.

Cette liste d’ateliers et de Master Class correspond au congrès de 2018.
Découvrez prochainement la liste de 2019 !

Master Class 1 : LA NUTRITION ET LE TEMPS DU REPAS DES PERSONNES ATTEINTES DE DYSPHAGIE
MC1
10H00 11H00
Les personnes accueillies dans les établissements sanitaires ou médico-sociaux requièrent de plus en plus souvent des textures adaptées à leur capacité d’alimentation. Il convient de leur proposer des repas en adéquation avec leurs besoins sans oublier la notion de “plaisir”. Quelles sont les textures modifi ées (haché, mouliné, mixé, lisse, semi liquide, manger mains) à prendre en référence et quelle granulométrie doivent-elles avoir ? Peux t-on mixer tous les aliments ? Quelles méthodologies choisir pour obtenir de bon résultat ? - A cru - A cuit - A chaud - A froid Comment redonner envie de manger aux personnes atteintes de dysphagie ? - L’Odorat - Le Visuel - Le Toucher - Le Goût - L’Ouïe Quelles sont nos obligations et quels moyens pouvons-nous mettre en place ? - La préparation de l’instant repas - Le respect des temps de pause entre chaque repas - La présentation des aliments - La formation du personnel
Intervenant : Laurent OLLIVE
Dirigeant de la Société ARTHECHNIQUE
MASTER CLASS 2 : CPOM – EPRD (CONTRAT PLURIANNUEL D’OBJECTIF ET DE MOYENS – ETAT PRÉVISIONNEL DES RECETTES ET DES DÉPENSES)
MC2
12H00 13H00
La nouvelle réforme tarifaire des EHPAD est entrée en vigueur. Avec elle, arrivée du CPOM et de l’EPRD, qui modifie profondément la manière de gérer un Ehpad. Êtes-vous prêts ? Pensez-vous tout savoir sur ces nouveaux outils et leurs incidences sur votre travail ? Votre convention tripartite arrive à échéance en 2018 ? Et bien elle ne sera pas renouvelée ! A la place, vous signerez avec l’ARS et le conseil départemental un Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens. Tout ça n’est pas très nouveau pour vous puisque tout le monde en parle depuis la sortie de la Loi d’Adaptation de la Société au Vieillissement en décembre 2015 ; mais reste à comprendre ce qui se cache vraiment derrière cette réforme. Avec le CPOM, adieu la négociation budgétaire annuelle ! D’un système de pilotage par les dépenses, on passe à un pilotage par les ressources. Une nouvelle logique, donc, qui nécessite la mise en place d’une nouvelle mécanique. Nous ne sommes plus dans une logique de « contrôle a priori » mais de « confiance à priori et de contrôle a posteriori ».
Intervenante : Cathy LARIVE
Directrice d’EHPAD Consultante Formatrice de la Société ARTHECHNIQUE
MASTER CLASS 3 : TROP DE NORMES ? SIMPLIFIEZ-VOUS LA VIE !
MC3
14H30 15H30
Vous êtes responsables d’EHPAD et êtes confrontés tous les jours à l’inflation de normes. GERONTIM va vous simplifier la vie, sans pour autant vous faire tomber dans l’illégalité. Ainsi, en redonnant pleinement du sens à votre action et en ne lâchant rien sur le respect des personnes et la qualité des prestations, vous pourrez : - Agir plus librement dans le cadre réglementaire rénové des EHPAD : régime des autorisations, règles minimales de fonctionnement, assouplissements en matière contractuelle, tarifaire, comptable et financière ; - Clarifier vos seules vraies obligations relatives aux documents informatifs et contractuels et autres démarches formelles en faveur des résidents (livret d’accueil, règlement de fonctionnement, état des lieux contradictoire…) ; - Déjouer ou contrer les excès de pouvoirs commis par l’administration (tarificateurs, commission de sécurité, DDPP…) dans ses relations continues avec vous ou lors d’un contrôle, d’une inspection ou encore à l’occasion de la validation des bases de tarification AGGIR-PATHOS ; A l’issue, vous comprendrez qu’il est possible de cuisiner des œufs coquilles, de dépasser les 12 heures de jeûne nocturne, de ne pas établir systématiquement de contrat de séjour, de ne pas répondre aux injonctions infondées de l’administration ou encore de valoriser vos actions de prévention !
Intervenant : Serge DUVER
Juriste, Ingénieur Conseil, Société GERONTIM
MASTER CLASS 4 : PRÉVENTION DES AIDANTS ET DES SOIGNANTS : UN ENJEU PRIMORDIAL POUR LES ÉTABLISSEMENTS
MC4
16H00 17H00
Aujourd’hui les chiffres parlent d’eux-mêmes, les TMS représentent la première cause des maladies professionnelles dans les établissements sanitaires et médico-sociaux. Les conséquences sont lourdes : accidents du travail, absentéisme, coûts, désorganisation des services, perte de repères des résidents… La mise à disposition de matériels et mobiliers permettant de réduire les efforts de manutentions et la formation sont des mesures de prévention simples et efficaces. Petit aperçu des dernières innovations pour améliorer le quotidien de vos personnels soignants et de vos résidents.
Intervenant : Laetitia GIUBBI
Responsable Marketing DLM Créations
POUR UNE CLINIQUE DES DETAILS
1
10H00 11H00
L’œil expert, l’oreille attentive sont quelques-uns des outils des soignants de terrain en EHPAD ou au domicile pour accompagner au mieux nos ainés en diffi culté. Etre à l’affut des moindre signes et changements parfois minimes constitue une chance supplémentaire de mieux vieillir. Comment développer ces qualités? Trop peu de temps est réservé à une réfl exion sur ces pratiques professionnelles. Cet atelier veut y contribuer.
Modérateur : Cécile Bacchini
Psychologue, gérontologue
Intervenant : Marie-Agnès Costa-Clermont
Aide-soignante, diplômée en gérontologie appliquée (DU) et en soins palliatifs et accompagnement (DIU). Formatrice et présidente de l’association Présence. Auteure de « L’aide-soignant en fi n de vie » Eres
DÉPENDANT, AUTONOME : ET LE SUJET DANS TOUT ÇA ?
2
12H00 13H00
Comment travailler sur un trait d’union entre ces deux notions ? Par le croisement des regards des professionnels et des malades eux-mêmes, repérés, observés et accompagnés lors de situations cliniques en institutions. A partir de ces regards, nous proposerons une réfl exion sur l’autonomie (accompagnement du sujet) en opposition à des pratiques favorisant de la dépendance (traitement de symptômes). Une des fonctions essentielles du psychologue.
Modérateur : Marie-Agnès Costa-Clermont
Aide-soignante, diplômée en gérontologie appliquée (DU) et en soins palliatifs et accompagnement (DIU). Formatrice et présidente de l’association Présence. Auteure de « L’aide-soignant en fi n de vie » Eres
Intervenant : Cécile Bacchini
Psychologue, gérontologue
PAP : LA SATISFACTION DU RÉSIDENT N’EST-ELLE PAS L’OBJECTIF MAJEUR DES ÉTABLISSEMENTS ? ET SI LE RÉSIDENT ÉTAIT CONSIDÉRÉ COMME UN CLIENT ?
3
14H30 15H30
Passer de l’obligation réglementaire à la mesure de la performance de votre établissement : tel va être votre futur. Comment concilier la demande des résidents mais aussi celle des familles en matière d’accompagnement et d’amélioration de la qualité de vie ? Etre performant impose des outils, des méthodes mais aussi un management adapté. Quelles pistes de travail, outils organisationnels et moyens de supervision sont disponibles ?
Intervenant : Alain DUREL
Consultant en Ehpad, Fondateur de Medgic Group

INVITATION GRATUITE SUR INSCRIPTION

POUR L’OBTENTION DE VOTRE BADGE, IL SUFFIT DE :

Vous inscrire et inscrire votre personnel grâce à notre formulaire.

S'INSCRIRE